PREMIER QUART DE FINALE DE HCUP A DOMICILE ???

8 avril 2010 par etxahun  
Dans La Rétro

?

En avril 2005 le Biarritz Olympique? Pays Basque? fut le premier club Français? ? tenter une expérience exceptionnelle.

? ?

Une idée Folle?

Rappelez-vous? ! Hcup 2004/2005

Après une courte défaite en banlieue londonienne lors du premier match de poule, le BOPB réalise un parcours sans faute et termine par deux victoires importantissimes ? Leicester et Aguiléra contre les Wasps.

Le BOPB finit premier d’une poule composée des Wasps, Leicester et Calvisano. Une sacrée performance récompensée par le droit de recevoir son quart ? domicile.

A domicile? ???

A peine la qualification obtenue, une rumeur parcourt déj? les quartiers biarrots. Serge Blanco et Marcel Martin veulent délocaliser le match ? Anoeta. Génial d’après certains, pure folie pour d’autres, délire de supporters pour les derniers.

anoeta-400x240

? Et pourtant… la rumeur se confirme, après de multiples négociations, mise en place techniques et administratives, le match contre le Munster se jouera bien ? Donosti dans l’antre de la réal sociedad, Anoeta.? ?

Les dirigeants du BOPB arriveront ? réaliser ce que personne d’autre n’avait réalisé auparavant, délocaliser un match hors du territoire français. Et quelle affiche? !

?

Côté supporters

? La mobilisation est énorme, obtenir des billets est quasiment mission impossible.? Irlandais, Espagnols et supporters du1er-tifo-400x266 BOPB veulent leur? sésame. Plus de 4 000 demandes n’ont pu être satisfaites. Les hôtels Biarrots sont pleins, tout a été fait pour que les 9000 Irlandais qui ont atterris ? Biarritz (la? compagnie Ryanair avait même décidé d’avancer l’ouverture de sa ligne de quelques jours) Restent ? Biarritz. Supporters du Munster et supporters Biarrots seront affrétés vers Donosti ? l’aide de quelques 140 bus? !!!! Le pari est déj? gagné.

? Ce fût le baptême de notre premier Tifo géant (1250m2, 275 kilos) le plus grand tifo que le rugby ait connu et une banda de 35 musiciens et une txaranga animèrent le stade et ses alentours.

?

ttuns-ttuns-400x170Enfin? 10 000 ttuns-ttuns furent distribués? !!! Ah ces ttuns ttuns, ? eux seuls, ils causèrent beaucoup de tourments aux Munstermen. Les irlandais se posèrent beaucoup de questions sur ce nom bizarre, mystère? ! Ils firent des recherches sur internet et en déduirent qu’Aupa BO distribuerait 10? 000 instruments de musique dans le stade. ? Ils furent étonnés et nous amusés? ! Depuis les ttuns-ttuns (les faux) sont connus sur tous les terrains de rugby de France et d’Europe et ils sont la marque de fabrique des supporters Biarrots. Concours de vitrines, soirée irlandaises retransmissions sur écrans géants des autres rencontres complétèrent ce week-end exceptionnel.

?

?

De grands souvenirs et ce week-end on remet le couvert? !!!

AUPA BO !

?

?

Stade Aguilera

tribune hagetLe stade dans lequel évoluent les joueurs du? Biarritz Olympique ? s’appelle officiellement Léon Larribeau, non pas en hommage aux confiseries un brin sucré, mais en l’honneur du joueur international du BO (et de Périgueux), qui compta 7 sélections, mort comme quelques autres, au champ d’honneur au cours de la Première Guerre Mondiale ? Verdun en 1916. Mais on a coutume de donner ? ce stade le nom d’Aguiléra, de Don José Aguilera y Chapin, ancien propriétaire du domaine sur lequel le stade a été construit, et décédé le 1er juin 1884.
C’ est en 1906 que la municipalité achète la propriété, pour la somme de 200 000 francs. Les temps changent.
Mais pas tant que ça, puisque dés 1909, né un projet de « super Aguilera », porté par un groupe privé. Il prévoyait des tribunes en ciment, des terrains de cricket, de football, de tennis, une piste pour les courses pédestres, un théâtre de la nature, une aire de tir ? l’ arc, au pistolet, ? la carabine, tout ce qui tire finalement, une piste pour les courses de trot et un vélodrome. Ouf. Le projet n’ a jamais vu le jour, voil? qui explique certainement ma nullité au tir ? l’ arc et mon ignorance absolue des règles du cricket.
La tribune principale (ancienne tribune Haget) est construite en 1922, il faudra attendre 1963, pour voir s’ élever la tribune Coubertin.
C’ est entre 2003 et 2006 que le stade prend la forme que nous lui connaissons actuellement. Avec la rénovation de la tribune Coubertin, devenant Tribune Blanco, la construction de loges destinées aux partenaires. Puis la disparition, tragique pour certains, de la tribune Haget qui n’ était plus tout ? fait la plus jeune du bal, remplacée par la nouvelle vague, dénommée ? Kampf.