Stade Aguilera

tribune hagetLe stade dans lequel évoluent les joueurs du? Biarritz Olympique ? s’appelle officiellement Léon Larribeau, non pas en hommage aux confiseries un brin sucré, mais en l’honneur du joueur international du BO (et de Périgueux), qui compta 7 sélections, mort comme quelques autres, au champ d’honneur au cours de la Première Guerre Mondiale ? Verdun en 1916. Mais on a coutume de donner ? ce stade le nom d’Aguiléra, de Don José Aguilera y Chapin, ancien propriétaire du domaine sur lequel le stade a été construit, et décédé le 1er juin 1884.
C’ est en 1906 que la municipalité achète la propriété, pour la somme de 200 000 francs. Les temps changent.
Mais pas tant que ça, puisque dés 1909, né un projet de « super Aguilera », porté par un groupe privé. Il prévoyait des tribunes en ciment, des terrains de cricket, de football, de tennis, une piste pour les courses pédestres, un théâtre de la nature, une aire de tir ? l’ arc, au pistolet, ? la carabine, tout ce qui tire finalement, une piste pour les courses de trot et un vélodrome. Ouf. Le projet n’ a jamais vu le jour, voil? qui explique certainement ma nullité au tir ? l’ arc et mon ignorance absolue des règles du cricket.
La tribune principale (ancienne tribune Haget) est construite en 1922, il faudra attendre 1963, pour voir s’ élever la tribune Coubertin.
C’ est entre 2003 et 2006 que le stade prend la forme que nous lui connaissons actuellement. Avec la rénovation de la tribune Coubertin, devenant Tribune Blanco, la construction de loges destinées aux partenaires. Puis la disparition, tragique pour certains, de la tribune Haget qui n’ était plus tout ? fait la plus jeune du bal, remplacée par la nouvelle vague, dénommée ? Kampf.

Commentaires

Dites ce que vous en pensez...
Et oh, si vous voulez une image avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!